09.04.2018
«Migros Magazin Region Ostschweiz»:

Treffpunkt mit Action
23.02.2018
«Muttenzer & Prattler Anzeiger»:

MidnightSports: Treffpunkt Breite-Turnhalle
01.02.2018
«Unter-Emmentaler»:

«Midnight on Ice», Integration auf dem Eisfeld

Weitere Presseberichte / Fachartikel finden Sie hier

Midnight Games Courtepin | 12.06.2018 | by Tess Rosset
Des équipes de coaches en or !

Les MidnightSports sont mis sur pied grâce à l’engagement d’une commune. La Fondation IdéeSport est ensuite mandatée pour implanter ces projets avec l’aide d’un groupe de planification local. L’objectif : proposer un lieu de rencontres et un espace pour le sport et les loisirs pour les jeunes le samedi soir.
Il existe actuellement 14 projets MidnightSports en Suisse romande. Fort de leur succès, ces projets perdurent saison après saison, pour le plus grand plaisir des adolescent-e-s qui y prennent part.

Si ces projets rencontrent autant de succès, c’est aussi grâce à l’excellente cohésion qui règne entre les coaches. Les équipes sont formées de deux chefs de projet, de plusieurs seniorcoaches (entre 18 et 25 ans) et de nombreux juniorcoaches (entre 13 et 17 ans). La majorité d’entre eux sont engagés au sein des projets depuis plusieurs saisons, et pourtant leur motivation reste intarissable.

Arrivé au terme de la saison, nous sommes allés à la rencontre de trois jeunes coaches pour faire le point avec eux :
Ardian, 19 ans, polyglotte (français, allemand, albanais et anglais), qui travaille pour le Midnight Courtepin (canton de Fribourg) depuis 3 saisons – dont 2 années passées en tant que juniorcoach, avant de pouvoir évoluer et devenir seniorcoach cette année.
David et Giuliano, 13 et 14 ans, qui travaillent tous deux depuis un an pour le Midnight Littoral (canton de Neuchâtel) en tant que juniorcoach.

Pour quelles raisons travailles-tu ici ?
Ardian : J’aime bien être avec les gens, les faire participer et les divertir. Avant que je débute mon CFC, je faisais partie d’un club de basket, mais j’ai dû arrêter à cause de mes nouveaux horaires. Alors ça me fait plaisir de pouvoir venir bouger et de faire bouger les jeunes dans un autre cadre. Et puis, j’ai des petits frères. Je préfère qu’ils viennent ici plutôt qu’ils traînent dehors.
David : J’habite à Bôle et j’ai entendu parler de ce projet. Au début, j’y venais comme participant. Ensuite, comme ils cherchaient des coaches, je me suis dit que c’était un bon moyen de prendre part au projet tout en profitant des activités proposées. J’ai plusieurs amis qui ont intégré l’équipe, comme Prince avec qui je fais du foot au FC Bôle et qui est lui aussi juniorcoach.
Giuliano : Je connais bien David qui m’a parlé des soirées Midnight Littoral. J’ai toujours aimé le sport. J’ai fait de l’athlétisme au CEP Cortaillod pendant 7 ans. Quand David m’a parlé du Midnight Littoral, je suis venu une fois pour essayer et j’ai passé une superbe soirée. J’ai donc décidé de participer en tant que juniorcoach. On s’amuse bien et en plus ça me fait un peu d’argent de poche.

Qu’est-ce que ce petit job t’apporte pour ta carrière professionnelle ?
Ardian : Actuellement, je termine mon CFC d’ASSC (assistant en soins et santé communautaire) et l’année prochaine, je vais pouvoir aller à la HES à Berne. Je travaille essentiellement avec des personnes âgées, alors ce job au Midnight me permet d’apprendre à communiquer avec les plus jeunes. Si un jour je travaille avec ce public cible, je saurai comment communiquer avec eux et comment les occuper.
Et puis ici, j’ai pu grader. Quand je suis devenu seniorcoach, on m’a confié plus de responsabilités, je suis devenu le bras droit de la cheffe. C’est valorisant ! Les participants et les autres coaches dans l’équipe te respectent plus aussi.
David : Plus tard, j’ai envie de travailler comme éducateur. Le fait de pouvoir prendre des responsabilités durant les soirées me donne déjà une bonne représentation des aspects pratiques du métier. L’idée de pouvoir un jour être seniorcoach me motive et si mon emploi du temps le permet, pourquoi pas un jour devenir chef de projet.
Giuliano : Je prends cela comme une première vraie expérience professionnelle. On a une petite équipe à gérer, on collabore, on gagne un peu d’argent et à la fin, on reçoit un certificat de travail qu’on pourra utiliser pour chercher un emploi. J’ai envie d’être pédiatre, donc une expérience comme celle-ci est déjà très importante pour moi.

Un souvenir, un moment particulier qui te rend fier de faire partie de cette équipe ?
Tous ! : Difficile de choisir une seule chose, j’aime tout dans ce projet !
Ardian : Ce qui me plait beaucoup, c’est de tenir un stand lors de la Bénichon avec les autres coaches de l’équipe. Comme ça tout le village voit ce qu’on fait, on est fier de présenter le Midnight.
C’est pareil dans la salle de sport le samedi soir, quand les jeunes m’écoutent et participent, ça me rend heureux.
David : J’apprécie particulièrement le travail d’équipe et la collaboration. Les soirées où beaucoup de participants sont présents sont moins faciles à gérer, mais font partie de mes préférées. Il y a une bonne ambiance et on repart avec de bons souvenirs plein la tête !
Giuliano : On passe de bons moments, j’aime bien les soirées à thème comme Halloween ou Pâques. Cela permet de proposer d’autres activités et il y a souvent des petits prix à gagner

Les MidnightSports s’adressent aux jeunes de 13 à 17 ans et ont lieu tous les samedis soir de 20h à 23h, de septembre à mai. Le Midnight Courtepin se déroule à la salle de sport de l’école primaire de la commune, le Midnight Littoral à la salle de sport du collège de Vauvilliers à Boudry. Ces deux projets ouvriront à nouveau leurs portes en septembre 2018 pour une nouvelle saison qui s’annonce déjà riche en évènements.

Des MidnightSports similaires ont également lieu dans les villes de Chiètres, Attalens, Fribourg, Le Locle, La Tène, Neuchâtel, Sion, Sierre, Bagnes et Yverdon. Deux nouveaux projets seront inaugurés dans les communes de Gibloux (FR) et de Crans-Montana (VS) en septembre !

 
Region wählen
 
Statistiken National
Erfasste BesucherInnen 2018
75876
Erfasste BesucherInnen letzte 365 Tage
128400
Schnitt pro Veranstaltung
38.1
Mädchenanteil
35.9%
Statistik des laufenden Jahres